Mon combishort du CAP MMVF sous toutes ses coutures

 

Pour en savoir plus sur mon expérience du CAP MMVF en général et connaître le détail sur les différentes épreuves à passer, mes conseils pour s’y préparer et mes notes, je vous invite à lire l’article précédent qui est disponible ici.

 

Dans ce nouvel article, que vous êtes nombreuses à attendre, je vais vous présenter en détail le combishort que j’ai réalisé pendant les 16h d’épreuve de couture (alias EP2) du CAP MMVF en juin 2019.

 

Les 16 heures sont réparties sur 2 journées de 8h chacune, soit globalement de 8h à 12h et de 13h à 17h.

 

Pour celles qui souhaitent s’entraîner, il est disponible site Eduscol avec les anciens sujets du CAP, ici.

 

Le croquis et le dessin technique du combishort CS-04:

combishort_cap_ccmvf_lesbricolesdannece

combishort_capmmvf_lesbricolesdannece

 

Niveau technique nous avions donc au programme de ces 16 heures:

– un tissu noir et vivant: du crêpe de polyester

– montage d’un short (je n’ai jamais fait de pantalon ou short à ce moment là, simplement un ancien sujet de CAP avec un short réalisé rapidement histoire de m’entraîner au cas où! Ouf) mais sans braguette, c’est déjà ça!

– un zip invisible (le truc redouté car il doit être parfait au niveau de la hauteur, des raccords ET invisible),

– une poche passepoilée (mais pas le même montage que pour la veste Agathe!),

– 2 poches italiennes avec surpiqûre à 5mm (oui 5, ni 4 ni 6, la précision est la règle du CAP!!)

– couture en fourreau aux épaules

– doublure devant

– pinces à gogo

– passants de ceinture (ça paraît bête mais cela signifie 12000 épaisseurs (oui au moins! ;-) ) sur des toutes petites pièces à coudre avec une piqueuse plate, soit une machine que je ne maîtrise pas complètement),

– ceinture (donc thermocollant et beaucoup de temps de perdu à retourner une pièce longue et fine : la galère!)

– du galon de dentelle à poser aux manches et aux encolures du dos

– ourlet invisible à la main pour terminer!

 

 

La poche passepoilée a été la hantise de beaucoup de candidates : j’ai hésité à la faire dès le début (dans l’ordre de la gamme de montage) ou à attendre le lendemain pour m’entraîner le soir sur ma machine. J’ai opté pour un essai sur une chute dans un premier temps en me disant que si j’y arrive alors je me lance pour de vrai et ça me boostera pour la suite sinon j’attends le lendemain et j’y suis parvenue! Yeah, ca donne la pêche et ça aide à prendre confiance!!

 

En revanche, si vous tenter cette épreuve pour vous entraîner et que vous avez des doutes, voici un tuto qui a été mis en ligne gracieusement sur le groupe FB du CAP le soir entre les 2 jours d’épreuve. Je le trouve parfait! (si la propriétaire passé par là, qu’elle n’hésite pas à se manifester pour que je puisse citer son nom).

 

tuto_poche_passpoilee_cap_mmvf_combishort_lesbricolesdannece

 

 

Préparez-vous à une avalanche de photos car les examinatrices nous ont autorisé à prendre en photo notre réalisation avant de quitter la salle et franchement heureusement car c’est pas évident de repartir les mains vides après avoir bossé pendant 16h sur une jolie cousette que vous vous imaginez bien porter 😉

 

Je suis désolée pour la qualité des photos, les néons de la salle étaient très fort et la couleur ressort parfois bleu marine mais c’est bien du noir que nous avons cousu pendant 16h…

 

Rendu Global devant – ceinture nouée

 

Rendu Global devant – ceinture ouverte pour apprécier les raccords des plis du buste aux plis du short

 

Rendu Global dos – galon dentelle sur l’encolure dos et poche passepoilée à l’arrière du short

 

Zoom sur la poche passepoilée

 

   

Ourlet invisible réalisé à la main

 

Zoom sur les raccords des coutures côtés et le zip invisible réellement invisible

 

Puis vous repartez en laissant votre réalisation (à laquelle vous avez cousu la feuille d’anonymat avec votre numéro de candidat directement sur la cuisse!) sur cette penderie

 

 

 

J’ai réussi à terminer complètement l’épreuve au bout des 16h (à peine une dizaine de minute avant!) mais ce n’est pas le cas de tout le monde et cela n’est en aucun cas éliminatoire. Il vaut mieux ne pas terminer mais que tout ce qui est réalisé soit impeccable. Au pire des cas, faites au moins une manche et un ourlet à la main pour montrer que vous avez la (bonne!) technique et cela permettra de vous évaluer quand même.

 

 

J’en garde un excellent souvenir, un challenge personnel et une opportunité unique d’avoir pu utiliser du matériel de professionnels au moins une fois dans ma vie!

 

J’avais prévu d’aller récupérer mon combishort en juin suivant (impossible avant, il faut attendre au moins 1an) mais avec le covid qui est passé par là, je n’y suis toujours pas allée mais il me semble que, comme tous les sujets d’examens, c’est conservé pendant 5 ans, il n’est donc pas trop tard.

 

 

Pour les conseils / astuces que j’ai à vous donner au niveau du matériel:

  • Prenez des epingles sans tete pour pouvoir repasser sans trace avec
  • Surtout pas d’épingles dans la bouche, cheveux attachés, chaussures fermées: vous êtes observé et noté sur la sécurité
  • Prenez un gros aimant pour regrouper les aiguilles et les transporter de la table de coupe à la machine, à la surjeteuse et à la table à repasser (sans jamais les passer sous la piqueuse plate, interdit, encore pour des raisons de sécurité et cela vous fera perdre des points bêtement.
  • Pensez à prendre un pot ou une petite corbeille vide poche pour les petits fils  pour avoir un plan de travail clean car c’est également noté
  • Rentrer bien vos fils de surjeteuse avec une grosse aiguille à chaque fois
  • Il faut toujours surjeter sur l’endroit du tissu
  • Investissez dans un crayon bohin : https://www.rascol.com/A-222254-crayon-craie-porte-mines-extra-fin-bohin.aspx

 

Sinon, si vous lisez cet article jusqu’ici c’est que vous vous êtes déjà dis “et pourquoi pas moi?” Alors, si vous hésitez ne serait-ce qu’une seconde à vous lancer, faites-le!!! Vous ne regretterez pas! 😉

 

 

Et LE conseil que j’aurai aimé recevoir d’une amie c’est: Prendre une demie journée de congé supplémentaire juste après pour faire une grasse mat’ et aller se faire masser!! Rien que l’idée de repasser un examen et d’être concentré aussi longtemps je vous jure je n’avais plus l’habitude, le lendemain, quand la pression redescend c’était trèèèèès dur alors quand il faut repartir au boulot et rattraper les quelques jours d’absence, ouille!

 

No Comments

Leave a Comment